Barbarian : The Ultimate Warrior – 1987 – Palace Software

Posté par & dans la catégorie .

Barbarian est le jeu de combat ultime des années 80 sur Amstrad CPC.

Dans les années 80 (surtout au début) les barbares et tout l’attirail médiévalo-fantastique étaient assez à la mode. La sortie des films sur Conan le barbare incarné par Arnold Schwarzenegger et des quelques autres films de série B du même genre ont rencontrés un certains succès. En surfant sur ces thèmes, les jeux vidéos n’étaient pas en reste. Ainsi tout un tas de jeux vidéos sont sortis pendant cette période. Barbarian a imposé le style warrior versus warrior.

Barbarian sur Amstrad CPC

Deux barbares prêts à combatre dans Barbarian sur Amstrad CPC.

Les graphismes du jeu sont superbes les textures particulièrement détaillées pour l’époque et pour la machine.les animations sont très soignées fluides et rapides. La maniabilité du jeu est vraiment très bonne. On peut facilement bouger son personnage et les cours à disposition sont facilement accessibles. Du reste l’éventail de prise est assez incroyable pour l’époque presque toutes les directions du joystick sont utilisées. Ainsi, notre barbare peut effectuer des roulades de côté, faire des bons ou se baisser. Évidemment la prise qui a particulièrement marqué le jeu à l’époque était ce coup retourné qui permettait de décapiter son adversaire et donc de l’achever en ce coup.

L’une des animations marquantes après la mort de son adversaire était de voir une petite créature verte récupérer et traîner le cadavre encore chaud de son ennemi et dans le cas d’une décapitation shootée dans la tête du défunt.

Le décor était magnifique ne pouvait ainsi jouer sur quatre environnements différents : la forêt,  le puits de lave,  le trône du sorcier ou l’arène du sorcier. Seules ces deux derniers environnement permettait d’affronter le méchant du jeu à savoir un sorcier tirant des boules de feu.  Ces boules de feu étaient mortelles au moindre contact.

L’ambiance musicale était elle aussi excellente et les bruitages particulièrement efficaces pour les machines de l’époque.

Le jeu quitta à l’époque suscita une polémique en raison de son extrême violence et de son non-adaptation à un jeune public. plusieurs associations firent pression sur l’éditeur du jeu et savante fut même interdite dans certains pays dont notamment l’Allemagne. Il faut noter que à l’époque il n’y avait pas de sigle pegi sur les boîtes de jeux. Mais ça ne posait pas problème à nos parents car il ne regardait pas vraiment à quoi on jouait.

Ce jeu à tout de même marqué l’histoire du jeu vidéo et reste sans doute l’un des tous meilleurs de l’Amstrad CPC.  L’éditeur du jeu produira plusieurs suites de bonne facture mais moins marquante que ce premier épisode.

Il m’arrive encore aujourd’hui de rejouer à ce jeu tant on n’y prend plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *